Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 12:39

Nouveau phénomène de société ou retour à la source de la langue française ?

 
Le Slam de Poésie s'est imposé à Reims  depuis  2 ans et demi.

Les ateliers d'écriture bimensuels (menés par Slam Tribu) de la bibliothèque Carnegie ont formé une nouvelle école de poètes orateurs. Vous avez  la chance de les voir dans les bibliothèques et médiathèques  rémoises et même de venir vous aussi tâter du stylo lors des différents ateliers mis en place.

 

« Résolument porteur d’une mission citoyenne, le Slam donne la parole à celui qui la veut, le temps d’un  poème et quel que soit son style », tel est le slogan fédérateur du Slam de Poésie.

 

En venant aux ateliers, vous allez découvrir ce qu’est le Slam de Poésie, un mouvement mobile et en perpétuelle construction comme peut l’être la langue française, la poésie et l’oralité.

Emblème de l’interculturel, et de l’intergénérationnel.
 

Le Slam est de nouveau à l’honneur dans les bibliothèques de Reims avec une troisième édition de l’atelier d’écriture de la prestigieuse  bibliotheque Carnegie. Cette année la formule se renouvelle avec un atelier d’écriture par mois  par le collectif rémois Slam Tribu (vice champion de France de Slam)


  Alors maintenant  venez ouvrir vos oreilles  votre bouche et votre stylo !

 

 L’atelier 2007/2008 est officiellement ouvert….ATELIER D'ECRITURE SLAM // JEUDI 8 NOVEMBRE // 18H à 20H // BIBLIOTHEQUE CARNEGIE// ENTREE LIBRE


100_4338.jpg
Atelier d'écriture 2006 , avec de gauche à droite : Bout de l'air, M'Sieur Dam', Gypsy, Alin Terieur, Magic Dan


Complément d'information :

www.slamtribu.com

Le mot slam désigne en argot américain "la claque", "l'impact", terme emprunté à l’expression to slam a door qui signifie littéralement « claquer une porte ». Dans le cadre de la poésie orale et publique, il s’agit d’attraper l’auditeur par le col et de le « claquer » avec les mots, les images, pour le secouer, l’émouvoir. Poésie vivante issue des performances des poètes de la Beat Generation (Kerouac, Ginsberg, Burroughs, Cassady) puis appropriée par les poètes de la rue, les rappeurs voulant sortir du cadre du Hip-Hop, il fut initié au début des années 1980 par Mark Smith, à Chicago, sous forme de lectures publiques, pour gagner en popularité et arriver en Europe dans le milieu des années 1990. Il commence réellement à s'installer en France depuis 5 ou 6 ans.
 
            Le slam met en scène la voix nue, sans aucun accompagnement musical. La fonction première du slam se résume à prendre la parole devant un auditoire. Il se veut expression populaire, où chacun peut devenir slameur pour peu qu'il ait quelque chose à dire et ose prendre le micro.
 
            Le slam revisite tous les grands problèmes sociaux culturels du moment :
- il intègre les revendications politiques, sociales, culturelles et parfois identitaires ainsi que le multiculturel comme donnée de base de la composante sociale et culturelle ;
- il est un témoignage de la vie des banlieues ou des cités vue par les jeunes.
 
            Le slam apparaît surtout comme une langue travaillant au corps la parole d'aujourd'hui : langue des cités, langue des banlieues, verlan, sabir incluant des mots arabes, portugais, africains…  (selon les origines ethniques des habitants d'une cité par exemple)... C'est cet aspect du phénomène qui interroge le plus la poésie contemporaine.
 
            Le slam donne la possibilité à tous de dire de la poésie à l’occasion de soirées organisées dans des cafés et des lieux publics. Que ce soit lu, récité ou improvisé, le slam correspond à un moment au cours duquel on peut dire n’importe quelle forme de poésie ou quelque chose qui a à voir de près ou de loin avec cet art. Ce n’est pas une forme particulière de poésie, c’est un moment à l’occasion duquel on va dire de la poésie rimées ou non, métrées ou non, issues de n’importe quel courant poétique.
 
            L’enjeu de slam n’est pas l’absolu littéraire. C’est une poésie de l’instant, qui bien souvent n’a pas vocation à dépasser le cadre de cet instant. La scène slam est un lieu de vie, de pensée, de réactions spontanées ; un lieu de croisement aussi, d’expérimentations. Le slam rend possible à l’occasion de la déclamation d’un poème, la reconstitution d’un tissu social. Le slam est un lieu d’expression poétique, d’expression, de tolérance.
 
            Le slam est d'abord une expression orale même si les textes font l'objet d'un travail d'écriture parfois très élaboré. Les textes de slam publiés restent une exception. En général, chaque slameur interprète ses propres textes.
 
2 – Pourquoi le slam ?
 
            « Le slam envahit peu à peu les écoles, les collèges, les lycées, les centres sociaux, les associations,les bibliothèques. Les acteurs sociaux y ont vu un formidable outil.
 
Il permet :
-          de faire écrire et travailler l’écriture sous toutes ses formes,
-          de faire dire et découvrir l’expression orale,
-          d’apprendre à écouter les autres.
 
3 – Les ateliers : une question d’écriture ou d’oralité? 
 
            Il est bien question d’écriture car, même dans le cadre de l’oralité et même de l’improvisation, l’écriture reste première, qu’elle soit une écriture graphiée, posée sur papier, ou non graphiée, c’est-à-dire écrite oralement ou dans sa tête.
 
            Les ateliers,  partant de contraintes ou de jeux d’écriture et d’oral simples, pour aller vers des formes plus complexes, plus intimes,
-          amènent les participants à prendre conscience de leur écriture, de leur voix propre, de leur souffle intérieur ;
-          pèsent les mots, les nettoient, leur donnent une charge personnelle.
 
            L’atelier d’écriture slam, de par son origine, inscrit d’emblée l’écriture dans une pratique éclectique et décloisonnée. Le slam ne se caractérise pas par un genre unique mais par l’addition, le collage, le mélange de toutes les richesses de la langue orale comme la mise en voix, la tonalité, le souffle, le rythme et de tous les styles d’écriture : poésie, chanson, hip hop, forme narrative, improvisation.
 
4 – La scène de Slam
 
            Qu'une session slam ait lieu dans un café ou dans une salle de spectacle, son principe reste le même. Un présentateur anime la soirée en invitant tour à tour sur scène des slameurs. Chaque slameur dit (ou lit) un texte au micro d'une durée maximum de trois minutes. Les spectateurs sont eux-mêmes invités à écrire et à venir dire des textes sur scène. On pourrait dire qu'une scène slam est toujours ouverte, accueillant des slameurs "initiés" (connaissant leur texte par coeur) et des slameurs d'occasion. Il n'est pas rare que le public apostrophe le slameur sur scène (ou l'inverse). Ce mouvement d'écoute active et d'interaction scène/salle est une des données de base de ces soirées.
La session slam peut aussi prendre la forme de "contests". Il s'agit là de formes plus élaborées de joutes d'improvisation entre deux ou plusieurs slameurs sur des thèmes imposés. C'est sans doute la forme la plus spectaculaire des performances slam. Le public sert alors de jury populaire.
 
            C'est ce lien entre poésie populaire et poésie savante, entre langage imposé par l'école et langue de la rue qui semble important de mettre en évidence plutôt que d'opposer.
 
On peut rajouter que le slam constitue un bon vecteur pour intéresser les adolescents et les jeunes adultes (le public le plus difficile à "toucher") à une forme d'art et d'expression dans laquelle ils se retrouvent.


Partager cet article

Repost 0
Published by SLAM TRIBU - dans slam-tribu
commenter cet article

commentaires

Mél 08/11/2007 13:52

Merci pour ton com M'Sieur Dam sur mon blog. Je me suis apperçu ce mat que l'article du journal que j'avais édité sur le blog avait été mal enregistré et n'apparaissait pas, je l'ais donc réenregistré, pour ceux qui veulent aller le lire..Rdv sur les scènes ;-)Mél

Mel 08/11/2007 00:36

Avec plaisir je vois que vous avez repris les atelier de slam et au regret de ne pouvoir y participer, je crée une nouvelle chaine d'association dans un petit village de l'Aube..Je vous invite à venir découvrir mon blog, ainsi qu'un artiche dans l'est-éclair, où bien sur je vous ais m'entionné ;-)A bientôt de se voir sur les scènes :-)Mél

boudelaine 07/11/2007 03:48

Dites ! Y a un code B sur la table !!!  C'est quoi c't'atelier de barrés ?!?bon,je taffe pendant l'atelier (..) mais je passerai faire un tour au zoo. Pardon.. au Lion. Au plaisir, amis poètes de tout horizon.

Aude 03/11/2007 16:42

Hey Bout de l'air !!!! Je suis tombée sur votre site complétement par hasard et qui je vois??On se capte dés que je débarque de par là-bas!

selecta seb 03/11/2007 15:49

nous on le droit dans notre  salle de travail... et oui Slam Tribu est VIP !!!!A plux Aurore (tu as vu comme tu es sublime sur les photos de Charleville)Selecta Seb

Présentation

  • : SLAM TRIBU : collectif Slam de Reims et de Champagne Ardenne
  • SLAM TRIBU : collectif  Slam de Reims et de Champagne Ardenne
  • : Le blog des slameurs de Slam Tribu! Scène ouverte slam , Tournoi slam Performance slam, Atelier slam, Stage slam, Formation slam.... à Reims, en Champagne Ardenne, en France et ailleurs...
  • Contact

Contactez Slam Tribu

Mail : slamtribu51@gmail.com

Tél : 06 63 85 50 67

Web : http://slamtribu.com



Recherche

Evènements

Articles Récents

Pages